En silence ...

Publié le par Annick SB



L'image “http://www.igroupart.com/a_CaroleDesgagne/imagecaroledesgagne/0207EnSilence500.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

Bronze de Carole Desgagné


Mes mots dérapent.

Ma plume accroche.

Le clavier se coince.

Ca veut pas sortir parce que c'est peine perdue peut-être ?

Oui, c'est ça, c'est peine perdue.

J'hésite.


En silence.


Pourquoi t'écrire hein ?

À quoi bon ?

Tu ne liras jamais ces lignes.

On ne t'a pas appris.

Je le sais.

Je l'ai toujours su.


Pourquoi t'écrire alors ?


Tout ce que je ressens je l'ai chuchoté tant de fois en m'endormant.

Tu l'as peut-être entendu si le vent est notre ami...

Je l'ai rêvé.

Tant de fois j'ai souhaité que mes pensées voyagent et rejoignent tes tourments pour soulager ton coeur.


Il a glissé de toi à moi comme ça, dans un tumulte incroyable que l'on ne maitrisait ni l'une ni l'autre.

Il a glissé de toi à moi et ... on ne l'a pas laissé tomber.

On l'a accompagné dans son vertige et dans son ascension.

Il a glissé de toi à moi.

Simplement.

En silence.


Cet amour, on l'a attrapé à pleine main, bouche bée, avec les yeux écarquillés, on l'a attrapé comme on suit du regard une étoile filante, comme on chante un refrain plein de joie, à tue tête, comme on respire un parfum de douceur, en s'ennivrant.

On l'a attrapé toutes les deux, à plein poumons avec nos souffles, à chaudes larmes aussi parfois car c'est délicat, c'est difficile.

La vie est difficile.


On a de la peine.

De la peine, oui, de la peine...


Tu le sais...

Je le sais ...

Il le sait aussi.

En silence.


Mais on l'a mis au chaud chacune à notre manière avec Amour.


On l'a protégé.


Ce sentiment finalement a glissé de l'une à l'autre ; il est absolu, simple, infini, beau.

Je pense à toi souvent tu sais...

Son histoire, sa vie, ce sont dans tes tripes et dans les miennes qu'elles se nichent,

dans ta chair et dans mes pensées,

dans ta souffrance et dans mes rêves,

dans nos deux vies tout simplement ...


Même si tu ne liras jamais ma lettre, même si tu ne sais pas qui je suis,

je tiens par ces simples mots, en silence,  à te crier merci...


Annick SB

 


Publié dans correspondance

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
J'avais lu ce très joli poême par ailleurs mais manque de temps, de courage, je n'avais pas répondu , je te prie de m'en excuser
Répondre
A
<br /> Le manque de temps dans nos vies est vraiment le truc le plus pénible qui soit .<br /> <br /> Mais ne t'excuse pas , je t'en prie  ; si tu savais le nombre de textes que je lis sans avoir le temps de les commenter !!!!<br /> <br /> Bisous<br /> <br /> <br />
S
J'y dépose un petit souffle de poèsie....  amitié
Répondre
A
<br /> Merci .<br /> <br /> <br />
C
Je ne suis pas sûre d'avoir tout compris mais peu importe , ce texte est beau, porté par un amour infini ,l'émotion est palpable à chaque mot et nous submerge ! ce texte me parle de mèe d'enfant , d'amour par delà les mots , d'amour crié en silence et perçu dans sa plénitude  ! ce texte est extrèmement poignant  !Il me semble bien que l'on s'était déjà croisé sur un atelier d'écriture à mes tous débuts  et je retrouve avec grand plaisir ta plume délicate !très bonne semainechrystelyne
Répondre
A
<br /> Je te remercie pour ce commentaire qui montre une chose fondamentale : on n'est pas obligé de TOUT comprendre pour apprécier ; les mots vont au delà des faits et c'est<br /> ce qui nous plait !<br /> Merci à toi ...<br /> <br /> <br />
V
C'est beau cette lettre écrite à la mère dans la mère...
Répondre
A
<br /> Merci beaucoup Viviane ...<br /> <br /> <br />
M
Un partage souhaité, rêvé, immaginé ;impossible... et cependant réalisé dans l'espace et le temps ...<br /> Plus qu'une amie de coeur .<br /> Et puis un mystère pour qui ne connait pas ta vie aussi bien qu'une mère ....<br /> Que d'émotions tu nous fais partager !
Répondre
A
<br /> Emotions mystérieuses ... bisous à Mère Grand !<br /> <br /> <br />